Projets

CONCEPTION ET MAITRISE D'OEUVRE
Petit échantillon des plus photogéniques ...

REALISéS

EN cours ...

Projets

Conseil aux architectes - Projet Bas Carbone E+C-

45 Logements E+C-

Bas cArbone

parc Atlantech Lagord

études 2019, 2020

Pour Agence AA - NIORT

Projets

Etude de faisabilité technique et urbanistique
20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

Certes, dans la culture française (et donc chic international ;) ) le luxe a toujours été dans la qualité, la matière travaillée main, le talent du geste. Les bons produits, mis en valeur. Le raffinement dans le détail parfait. En cuisine comme en design, en architecture, d'ailleurs. Mais voilà parfois le geste s'emporte en envolées créatives, et le luxe peut vite aller dans l'accumulation de détails et fioritures, et vers des matières de plus en plus rare et de moins en moins accessibles (au portefeuille !?) Donc je suis ravie du dernier numéro de #ADmagazine qui consacre plusieurs pages et au moins 2 articles à des architectures et des objets design en matière naturelles, voire up-cyclées (détournées !) AD est tout de même très ciblée luxe, donc voir les enduits terre, l'adobe, les murs bruts, les enduits chaux, la cordede chanvre, la paille, le bois brut naturel, signifie une orientation des goûts vers le toucher, les odeurs, et les couleurs naturelles. Le luxe d'aujourd'hui décrit dans ces pages étant dans les formes, l'usage, la finition soignée, la qualité des espaces plus que dans la matière ! Me voilà ravie et parfaitement dans mon univers ! Le magasine cite des tons et marques de peinture à la caséine, ou enduits à la chaux mince, ce qui est génial, mais certaines autres peintures qui n'ont que l'aspect de naturel. Une idée simple dans mes aménagements, est de respecter les matériaux et leur aspects, les sublimer pour leurs propres propriétés, à l'opposé du faux effet ! Voici quelques exemples de ce design en matières naturelles dans mes propres réalisations : J'ai déjà partagé avec vous mon goût immodéré pour la peinture à l'argile, ses tons riches, son application, les effets de texture et de jeu de lumière simples mais si riches pour les sens ! Ici en ton 'argile de potier' grès de Bourgogne, subtil rappel des racines du propriétaire, dans le seau et sur les murs Et ton vert clair, sauge, ou plutôt vert 'argile de Montmorillon' naturellement verte, la composition avec du Blanc de Meudon éclaircit et rend la peinture encore plus couvrante. L'argile verte est utilisée pour la santé, et la beauté, ainsi son usage dans le dégagement d'accès à la salle de bain est une petite introduction au soin. Et ici, vert franc, de la forêt, là un clin d'oeil aux grands espaces d'origine de la propriétaire, et son gout pour les arbres, qui a dit préférer regarder le mur, que la télé ! Les teintes foncées comme celle-ci sont obtenues à partir d'ajout d'oxyde de métaux, obtenus comme historiquement par des bains dans des acides ou des bases. Naturel mais pas non-toxique, s'il faut être parfaitement honnête ! Vous voyez que l'argile en peinture et en enduit peut être un vrai écrin apportant son effet ultra-mat, de la texture selon les coups de brosse ou éponge, peut être ciré ou additionné de pigments ou terres d'ocre... Et l'argile apporte une absorption et restitution d'humidité tout à fait remarquable pour éviter les pics d'humidité relative et donc la buée des miroirs ou sur les fenêtres pas optimales (souvent le cas en rénovation !) Ici une vidéo montrant cette régulation d'humidité ambiante qui saute aux yeux : TEST REGULATION VAPEUR D'EAU ET HUMIDITE ENDUIT D'ARGILE NATUREL Le bois naturel, la récupération et le détournement (up-cycling de matériaux destinés à la benne) aussi ajoutent une authenticité au bâtiment. Encore plus lorsque l'on peut récupérer les 'débris' de chantier sur-place : vieilles poutres dont on doute de la résistance, remises dans le circuit en usage de mobilier fixe et décoration : un petit doute sur cette toiture ? Certes. Mais une belle quantité de bois que nous re-convertissons ! Vive le réemploi de matériaux de construction ! Ici sculpture sur bois, profitant de zones probablement affaiblies par les insectes xylophages, pour tailler et donner de la poésie à cet ancien tronc, devenu poteau, 'redevenu' tronc ! Merci, Structubat, pour la photo Ici du bois des palettes de matériaux de construction livrés sur le chantier, réemployé en mur spectaculaire ! (possible également avec un platelage de toiture, vieux plancher... ) Et je manque de temps, donc je ré-écrirai plus tard pour parler de la pierre naturelle, son réemploi depuis le début des temps, les sculptures possibles pour créer du mobilier, des bancs etc ! De plus, les joints de terre, le torchis ou le pisé, la terre du terrain peuvent vite être ré-employé, moyennant simplement un peu d'eau, parfois un peu de liant (chaux, argile supplémentaire)! Et que dire des fibres naturelles ! plein de sujets passionnants dans un bâti écolo de A à Z et dans ses matériaux et sa construction comme pendant son cycle de vie entier ! Bon finalement je n'ai pas pu m'empêcher d'en parler ! Emily B. Peterson « La Canadienne » Trait d'union - collectif d'architectes et paysagistes Emily Blier Peterson Conseil en éco-conception du bâtiment 23 rue de la Gare, Aytré 17440 06 72 24 83 81 - lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com www.emilypeterson-ecoconception.fr https://architecturepaysage.wixsite.com/architecte-paysage17

20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

Architectes 17 vous souhaite une belle année 2020 pleine de riches découvertes et de rencontres merveilleuses et une bonne santé pour pouvoir en profiter... Pour commencer nous vous proposons une projection débat le mardi 14 janvier à 18H30 à la Médiathèque Michel-Crépeau de La Rochelle, entrée libre et gratuite « The Infinite Happiness » sur l’ architecte Danois Bjarke Ingels fondateur du groupe d'architecture B.I.G. (Bjarke Ingels Group) basé à Copenhague. film réalisé par Ila Bêka et Louise Lemoine, sortie en mars 2019, durée 85’, Marie LONCOL, architecte, présentera ce documentaire et l’introduira par un survol  des réalisations de cet architecte. 📷 « The Infinite Happiness » est une expérience architecturale très inhabituelle. Le géant «8 House» ensemble immobilier contemporain conçu en 2009 par les architectes danois BIG-Bjarke Ingels Group dans la banlieue de Copenhague est aujourd’hui considéré comme un nouveau modèle de réussite. Ila Bêka et Louise Lemoine racontent leur immersion d'un mois dans cette expérience de village vertical, nommée «Meilleur bâtiment résidentiel au monde» en 2011. En tant que jeu de Lego, le film constitue une collection d'histoires de vie, toutes interconnectées par leur relation personnelle avec le bâtiment. Dessinant les traits d'une carte humaine, le film révèle le bâtiment à travers un point de vue intérieur et intime, où vous pouvez notamment faire du vélo depuis un appartement situé au neuvième étage jusqu'au café situé au rez-de-chaussée. En montrant les résultats surprenants de ce modèle social innovant, se pose la question à nouveau de la capacité de l’architecture à créer un bonheur collectif. Cette projection s'inscrit dans le cadre  du cycle trimestriel de projection de film documentaire d'architecture, animé par l'Association Architectes17 Venez nombreux partager ce moment avec nous, nous échangerons autour d'un verre offert. Architectes17, et une association qui a pour objectif la sensibilisation du grand public à l'architecture, l'urbanisme et à l'amélioration du cadre de vie mais aussi veut promouvoir une architecture en relation étroite avec l’écologie et les matériaux bio-sourcés. Nous animons ce cycle trimestriel de documentaires d'architectures par des projections/débats, mais aussi une balade paysagère annuelle. Emily B. Peterson « La Canadienne » Trait d'union - collectif d'architectes et paysagistes Emily Blier Peterson Conseil en éco-conception du bâtiment 23 rue de la Gare, Aytré 17440 06 72 24 83 81 - lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com www.emilypeterson-ecoconception.fr https://architecturepaysage.wixsite.com/architecte-paysage17

20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

Pour définir vos objectifs énergétiques et environnementaux, il vaut mieux missionner une Assistance à la Maîtrise d'Ouvrage (AMO) et non se jeter tête première dans une mission avec un Bureau d'étude environnement. Mais avec qui ? Dans le cadre du Décret Tertiaire obligeant les entreprises (qu'elles soient propriétaires et/ou occupantes) à se conformer : - en 2020 : définir objectifs et feuille de route - 2021 : déclarations officielles et publiques des consommations sur OPERAT (ADEME) - 2030 : réduction de 30% * - 2050 : -60% *=de votre consommation énergétique (par rapport à 2010 ) En pratique : Le gouvernement prévoit des sanctions administratives et le "name and shame" pour utiliser l'opinion publique et les lois du marché. Il faut d'abord analyser avec VOUS, vos objectifs et contraintes ; stratégiques, réglementaires, l'état de votre parc, la faisabilité technique et financière des engagements... Et la solution pour atteindre de telles réductions devra forcément combiner travaux, équipements performants, engagement des collaborateurs pour changer les comportements : gestion de patrimoine, architecture, technique ET management ? gros chantier ! Sans parler des clients et du public en général qui s'attend aujourd'hui à des solutions solides (opposée à promesses creuses...) Allez-vous engager une AMO maitrise d'euvre pour déjà caler les travaux à engager sur le bâtiment ? une AMO de communication pour faire une étude de l'impact sur votre marché de votre démarche ? une AMO bâtiment (architecte) une AMO pour la communication interne et formation des salariés ? une AMO du monde des équipements techniques, entretien et renouvellement des machineries ? AMO sécurité et risque pour évaluer le risque financier, opérationnel, juridique, environnemental ? Ou peut-être qu'en amont, vous auriez besoin de quelqu'un de bon conseil, qui n'a rien à vous vendre ? Indépendante de la MOE, Contrôle technique, bureau d'étude, entreprises de travaux... et qui s'y connait suffisamment bien en architecture, management des équipes, risques et réglementation, thermique, pour vous épauler au démarrage, et si besoin tout au long de la démarche. Si c'est le cas, contactez-moi, ou demandez à votre AMO de me contacter : prendre du recul et voir l'ensemble des enjeux, c'est toujours payant. Emily Blier Peterson, ADE, conseillère en éco-conception du bâtiment Mes 'Credentials' : Formation continue 2019 : Amélioration énergétique des bâtiments tertiaires donnée par : Ai envrionnement et O-immobilier durable. Module 1 et Module 2 validés (10/11) Architecture : architecte diplômée d'état, Nantes, 2011, depuis : travail en agence d'archi sur projets tertiaires, commerciaux, artisanaux, industrie, logement collectif, etc. Communication et Management : je bénéficie de cours privés de Stéphane Deslauriers, conseiller en développement des managers ! (d'ailleurs je vous le recommande : https://ca.linkedin.com/in/stephanedeslauriers/fr ) Risques et réglementations : ayant travaillé en urbanisme depuis 2009, et à la communauté d'agglomération de La Rochelle, je suis familiarisée et connait les impacts des les plans de prévention des risques industriels et naturels, ai fait réaliser des étdes d'impact environnementaux sur des projets publics et privés, etc Thermique : ma spécialité en architecture, depuis mes études techniques au Québec & carrière en France. 100% contre la dissonance cognitive, je vous propose des solutions pertinentes, efficaces, durables et à l'analyse de cycle de vie irréprochable. Emily B. Peterson « La Canadienne » Trait d'union - collectif d'architectes et paysagistes Emily Blier Peterson Conseil en éco-conception du bâtiment 23 rue de la Gare, Aytré 17440 06 72 24 83 81 - lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com www.emilypeterson-ecoconception.fr https://architecturepaysage.wixsite.com/architecte-paysage17

20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

Conseil pour des bâtiments écolos et durables Pourquoi "la canadienne" ?
C'est un jeu de mots entre la tente, mon logo, et mes origines ! On me surnomme parfois professionnellement "la canadienne". Ca me démarque. Maitrise d'oeuvre, conseil, archi d'intérieur, formatrice, urbaniste, difficile souvent de me cerner puisque j'ai divers domaines d'intervention. Alors dire Emily Peterson, "ah oui la Canadienne", je l'ai entendu souvent ! Autant l'utiliser officiellement, qu'on puisse me retrouver ! Parfois ça brise la glace avec les clients ou les entreprises : Pourquoi la canadienne ? vous êtes canadienne ? Et naturellement j'associe cela à la tente, au symbole de l'abri, bon enfant, d'une toile de tente triangulaire et simple, efficace car je crée des lieux de vie, qui abritent les personnes dans la simplicité, la proximité à la nature ! Oh, j'aurais pu aller un pas plus loin avec la cabane au Canada ! Ou la cabane au fond du jardin ? ;) Brève description des cordes à mon arc ? Voici ! Je fais du Conseil en éco-construction et rénovation respectueuse du bâti ancien. De la cabane auto-construite au projet commercial, du projet complètement clé-en-main lais aussi de la visite ponctuelle (avant achat immobilier, pour clarifier un point particulier de travaux, etc). Je fais également du conseil auprès des professionnels et des missions de diagnostic. En maîtrise d'oeuvre, je travaille au quotidien avec 2 architectes, 1 maître d'oeuvre et une paysagiste, pour que les idées et talents foisonnent ! Et pour de gros projets, je collabore avec une grande agence d'archi de la région. De plus j'ai fait, et serait prête à refaire dans l'instant, des cartographies et prescriptions pour l'inventaire des protection du patrimoine urbain et paysager de plans locaux d'urbanisme. Passionnant ! Mais je peux aussi vous mixer une peinture à l'argile personnalisée en chantier participatif 😉 l'important pour moi est de se passionner et de ne pas se cantonner à un exercice cadré ! Rencontrons-nous, vous verrez qu'on peut être sérieux sans se prendre au sérieux, surtout quand on est canadienne, il semblerait ! <lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com> Emily B. Peterson « La Canadienne » Trait d'union - collectif d'architectes et paysagistes Emily Blier Peterson Conseil en éco-conception du bâtiment 23 rue de la Gare, Aytré 17440 06 72 24 83 81 - lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com www.emilypeterson-ecoconception.fr https://architecturepaysage.wixsite.com/architecte-paysage17

20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

Tout projet de construction, rénovation, aménagement intérieur ou extension comprend ces personnages : (+ un certificateur si on demande un label ou certification (hqe, passivhouse, E+C-) ! ) - Maitrise d’ouvrage Pour commencer, la maitrise d’ouvrage, abréviée MOA, est l’entité porteuse du besoin. Elle définit l’objectif du projet, le calendrier et le budget. Elle peut être une foncière, un promoteur ou un organisme public. La maitrise d’ouvrage exprime les besoins du projet sans nécessairement avoir les compétences techniques liées à la réalisation de l’ouvrage. - Maitres d’œuvre Les maîtres d’oeuvre (MOE) sont des entités engagées par le maître d’ouvrage, pour la réalisation de la mission conformément à un contrat. Les MOE sont des architectes et des bureaux d’étude. En général et selon la complexité, plusieurs maitres d’œuvre interviennent dans la conception d’un bâtiment. Ils conçoivent les plans, organisent, coordonnent et supervisent les différents corps de métier afin de livrer l’ouvrage. Les usagers Les usagers sont ceux qui occupent le bâtiment. Aussi, sera judicieux de prendre en compte leur avis dès la programmation. A ce titre, ils peuvent être organisés en groupe afin d’être consultés. - L’assistance à maitrise d’ouvrage L’assistance à maitrise d’ouvrage, abréviée AMO, a pour rôle de conseiller la maitrise d’ouvrage. Le rôle de l’AMO, dans les petits projets, est souvent joué par le maitre d'oeuvre. - Les entreprises du bâtiment Les entreprises du bâtiment sont ceux qui construisent le bâtiment. Elles sont choisies par le maitre d’oeuvre et la maitrise d’ouvrage en fonction de leurs devis d’intervention. Elles peuvent intervenir soit en entreprise générale soit en lots séparés. En phase DCE, (Dossier de consultation des entreprises) les entreprises remettent des offres d’intervention chiffrées mais aussi planifiées dans le temps et parfois explicitant les méthodes d’intervention. Le certificateur Dans le cas d’un projet qui vise une certification, un certificateur sera présent à la fin du projet afin de vérifier si le bâtiment répond aux conditions requises. Emily B. Peterson « La Canadienne » Trait d'union - collectif d'architectes et paysagistes Emily Blier Peterson Conseil en éco-conception du bâtiment 23 rue de la Gare, Aytré 17440 06 72 24 83 81 - lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com www.emilypeterson-ecoconception.fr https://architecturepaysage.wixsite.com/architecte-paysage17

20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

Outre la ressemblance frappante avec mon logo, cette hutte de bûcheron du moyen-âge montre de façon assez frappante que les anciens n'avaient pas du tout la même notion du confort que nous, et que leurs constructions n'ont pas toujours été des chef d’œuvres comme ceux des compagnons charpentiers ou tailleurs de pierre d'aujourd'hui ! Ne vous méprenez pas, j'adore le patrimoine architectural, du plus simple pilier de portail ou une pierre d'évier qui traverse le mur, jusqu'aux châteaux et citadelles que j'ai eu le plaisir de restaurer ou juste visiter. Par exemple, à Azay-le-Rideau, les murs recouverts de 'tentures' en joncs tressés de la chambre de la tour montre que des idées lumineuses peuvent être retrouvées, et que chaque époque avait ses passoires thermiques (la hutte) ou ses appartements confortables. Mais disons que le niveau de confort et de technicité du 19e siècle se rapproche mieux de ce que l'on recherche comme habitat ou lieu de travail au 21 e siècle, mais encore, pas tout à fait ! Car on peut profiter de la recherche et du cumul des données sur les isolants, sur l'inertie thermique, sur les données météo et sur une meilleure efficacité des moyens de chauffage, pour repenser les 'vieux murs' et les rendre parfaits pour une vie pépère entre 19 et 24 degrés celsius ;) Nous avons certes perfectionné les poêles, même à bûches, et un feu bien ronflant nous rends au moins 70% du potentiel stocké dans l'arbre vivant, donc notre savoir et technologie peut nous sauver de devoir déforester les campagnes françaises au rythme de la longue époque moyennâgeuse jusqu'à la pré-industrialisation. Donc notre technicité nous permet d'être plus éco-responsable ! Nous avons aussi un recul sur l'usage d'isolants de synthèse (base pétrochimique - polyuréthanes et styrènes... ou laines minérales - amiante et verre ...) dans des bâtiments conçus pour être mal isolés et surventilés : moisissure et effritement des joints, puis de la pierre... Et là notre technicité nous as rendus idiots ! Donc que choisir aujourd'hui basé à la fois sur le savoir des bâtisseurs anciens et sur celui de la recherche contemporaine ? Nous savons qu'il nous faut traiter les constructions anciennes différemment de la construction neuve en matériaux 'morts' mais plus stables : je vous renvoie à cet article de mon ami Claude Le François - https://www.build-green.fr/murs-en-pierre-leurs-atouts-et-contraintes/ Qu'il faut isoler sans créer de nuisances au mur : la perméance à la vapeur d'eau, les ponts thermiques, la conservation d'inertie : tout ceci se mesure dorénavant ! Ce n'est pas toujours simple de compiler des infos un peu éparpillées et en faire un calcul, et les calculs officiels ne prennent pas tous les aspects du confort en compte, certes. Mais un concepteur de bâtiment écologique est là justement pour arbitrer ces choix et déterminer les épaisseurs et le mode de pose. Le maître d'oeuvre de l'éco-construction s'assurera de la bonne mise en place, car une mauvaise pose anéantis les efforts de calfeutrement, et isolation. Bon ça tombe bien j'offre les 2 services : création de projet sur-mesure et suivi de chantier, direz-vous. Oui bien sûr je crois en la plus-value de prendre une personne expérimentés pour se faire accompagner, et qu'un projet suivi du début à la fin gagne en cohérence. Car la conception bioclimatique qui, passivement, font économiser sur les factures énergétiques, et durablement : car le bâti bien construit vivra longtemps sans se dégrader. On peut même dès la conception penser à l'évolution plus facile : anticiper une sur-isolation future, anticiper les revêtements qui seront à changer, ou pouvoir ajouter une pièce en plus, etc... Mais pour les auto-constructeurs aussi, des rendez-vous conseil, en phase de conception (création du projet et déterminer les modes constructifs + anticipation des aménagements et sélectionner le chauffage, la plomberie etc) ou en cours de chantier peut permettre de mettre à plat l'état d'avancement et les priorités, trouver des idées qui ont été validées par l'expérience, se débloquer d'un point technique, trouver une recette de solution pour une 'surprise' inévitable en chantier. Donc l'accompagnement est là aussi essentiel. Et un point de vue plus large peut être utile : l’interaction entre les corps du bâtiment est assez complexe, mon métier est de coordonner et m'assurer que toutes les pièces s'assemblent harmonieusement. Parfois c'est aussi simple que de trouver le bon nom des choses pour pouvoir pousser ses recherches internet plus loin ! Dans ce cas n'hésitez pas à aller sur le groupe facebook Rénovation Pertinente, que je co-administre : Il y là des pros du bâtiment écologique, des pros en "conversion", et des auto-constructeurs et constructrices vraiment très impressionnant.e.s car après 1 ou 2 ans de chantier et à apprendre presque tout les gestes des différents métiers du bâtiment, ils en savent énormément et pourront témoigner de leurs arbitrages à eux dans leurs conditions. Donc par là pour l'enrichissement collaboratif : https://www.facebook.com/groups/1091206477584199/ Bon attention j'y vois presque chaque jour des erreurs assez fondamentales qui nécessiteront de défaire le travail car fuites, moisissures, défauts de charpente etc vont se manifester. Mais ces gens ont le bon sens de poser la question et des bénévoles leur répondent ! Donc comme dans tout ce qui est sur internet entre amateurs : faire ses propres recherches, mais c'est formidable l'entraide qu'on peut y trouver ! Emily B. Peterson « La Canadienne » Trait d'union - collectif d'architectes et paysagistes Emily Blier Peterson Conseil en éco-conception du bâtiment 23 rue de la Gare, Aytré 17440 06 72 24 83 81 - lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com www.emilypeterson-ecoconception.fr https://architecturepaysage.wixsite.com/architecte-paysage17

20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

Je rédigeais une petite présentation d’équipe constituée pour un futur client, et je me suis dit que je ferais aussi bien de le mettre sur le site internet ... Comme d’habitude, c’est mal formulé // un peu décalé, car on peut être sérieux sans se prendre au sérieux ! Voici l'équipe pour les projets de rénovation en matériaux naturels ! (équipe change à chaque projet, pour s'adapter aux besoins et donc aller trouver les bons savoir-faire !) Pour présenter Maison Naturelle éco-conception, rien de mieux que de voir quelques réalisations exemplaires, remarquées par la presse : https://www.18h39.fr/articles/renovation-d-exception-ils-transforment-une-etable-bretonne-en-maison-passive.html Pour ma part, voici ma formation et projets antérieurs : je suis Architecte diplômée d’état, ESNAN, et formée par les Architectes du Patrimoine M et Mme Wagon, à La Rochelle. Nous avons refait la place et la rue Gautier, devant le parc, qui permet de rallier l’arc de Germanicus à Saintes, (devant le 53 rue Gautier) c’est très simple, ça reste une petite ville, mais historique. Très rigolo, si on se place rue du Jardin Public sur Google street-view, on voit encore l’horreur d’intersection, puis on bascule sur mon aménagement ! pas de meilleur avant/après ! ) https://www.google.fr/maps/@45.7443929,-0.6276006,3a,75y,123.48h,88.37t/data=!3m6!1e1!3m4!1sII1NLZTMOrp5O3hGxKAmRA!2e0!7i13312!8i6656 J’ai monté le projet également des logements sociaux de La Flotte en Ré : derrière le camping, nouvelle rue Sibille Lavertu. Ça devait etre en 2012-2013, monsieur le Maire Léon Gendre qui est aussi directeur du CAUE 17, fut un client exigeant mais content ! … Rénové plusieurs châteaux par exemple à Lezay, le château de Chailloux par exemple, Et l’immeuble du chien, monument historique du centre-ville de La Rochelle (http://petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=17300_1) Rendu aux piétons le tour de ville de Loudun (réfection des entrées, abords des tours, trottoirs et places) là aussi google street view fait un excellent avant/après : 7 rue du Portail Chaussée Loudun 86. Le projet s’est fait quelques années après mon ‘coup de crayon’ et relevé méticuleux ! mais c’est tout à fait ça ! Puis j’ai travaillé dans des agences d’Architecture plus contemporaines, notamment l’agence AA à Niort où je continue de collaborer, comme sur les projets de réflexion en cours du siège social / stade du Stade Rochelais. L’agence AA avait réalisé et livré le centre d’entrainement du Stade Rochelais (centre de performance APIVIA) : http://www.agenceaaniort.com/nos-realisations-details/77-centre-de-performance-du-stade-rochelais . J’ai conçu des logements actuellement en construction, 45 logements sur les (env) 131 de l’îlot Nord du Parc Bas Carbone (300+ logements à terme) de L’agglomération Rochelaise (site agglo : http://www.atlantech-lr.fr/vivre/habitat/ site commercialisation : https://www.peterson.fr/programme-neuf-21702.php) Voici la gamme de projets fait par l’agence AA : http://www.agenceaaniort.com/nos-realisations je crois que les projets livrés en 2019-2020 n’y figurent même pas ! mais ça donne une idée de la diversité de sujets, par exemple le centre d’entrainement du Stade Dijonnais est en cours. Et en travail à titre personnel vous pouvez consulter mon site sur cet onglet ‘projets’ et l’onglet ‘réalisations’ également : https://www.emilypeterson-ecoconception.fr/projets J’aime bien citer : · l’ancienne école communale en brique et pierre que je rénove en Maison et gîtes à Boyardville, Oléron, · et un projet fini de rénovation terminé : architecture d’intérieur, d’un Hôtel particulier à La Rochelle. Je rénove -surélève une maison individuelle quartier La Genette, à La Rochelle. Je conçois la maison témoin pour le nouveau concept de lotissement 100% autonome (maisons à énergie positive en réseau urbain) porté par Bruno Boscher, avec automobiles électriques en usage partagé des résidents, là aussi avec l’agence AA. J’ai travaillé à l’actualisation et aux préconisations de protection du patrimoine architectural, notamment dans le PLUI de Rennes Métropole, PLUI de La Rochelle, j’attend l’étude suivante ! Pour la réalisation, charpentiers traditionnels, menuisiers capables de faire menuiseries sur mesure, tailleurs de pierre, etc font partie d’une équipe dynamique et réactive. Ci-joint les plaquettes de réalisations similaires en esthétique au vôtre : variations sur l’architecture traditionnelle régionale. Vous trouverez sans doute que la maison rénovée dans le quartier de la Plage de l’Anse du Fourneau / allée des vieilles Vignes aux Portes-en-Ré. L’entreprise pourra réaliser et adapter des récupérations d’objets, vieux bois, de la taille de pierre, et les intégrer au projet pour une touche d’authenticité supplémentaire. Le site internet et les réseaux sociaux de l’entreprise montre la réalisation soignée, mais d’un registre beaucoup plus contemporain, d’aménagement de restaurants, banques et assurances, opticiens, salles de sport, salles de vente, etc. https://www.decobatamg.com/projets https://www.facebook.com/SAS-Decobat-Et-Am%C3%A9nagement-107711614056398/ Donc à notre échelle, nous sommes l’équipe qui bouge dans la région ! Emily B. Peterson « La Canadienne » Trait d'union - collectif d'architectes et paysagistes Emily Blier Peterson Conseil en éco-conception du bâtiment 23 rue de la Gare, Aytré 17440 06 72 24 83 81 - lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com www.emilypeterson-ecoconception.fr https://architecturepaysage.wixsite.com/architecte-paysage17

20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

J'ai la chance de travailler avec 4 femmes d'exception ! (et deux hommes de valeurs venant ponctuellement animer les lieux ;) ) Farouchement indépendantes et cheffes de nos entreprises, carrément collaboratives et créatives ! De plus, nous soutenons et animons Architectes 17, association qui organise et diffuse de superbes films sur des architectes, architectures et urbanisme notables lors de diffusion + conférences à la Médiathèque Michel-Crépeau de La Rochelle. Nos expertises : Marie-Noëlle Loncol, de l'agence Samarcos, a pignon sur rue depuis longtemps à notre adresse et nous as rassemblées : c'est ce qu'elle sait faire admirablement, rassembler et créer de l'émulation ! (elle est présidente d'Architectes 17) Raphaëlle Duclaux est paysagiste-conceptrice dplg : depuis sa sortie de l'école de Versailles elle a verdi de nombreuses communes et jardins de particuliers dans notre région ! Elle fait de superbes croquis qui prennent véritablement vie et poussent : quelle chance ! Christine Gancel est une assistante de direction de choc ! Elle a travaillé dans de belles agences et est une ressource et une personne irremplaçable ! Nous étions 'voisines de bureaux' puis 'voisines' : heureuses ne nous retrouver. Anne-Claire Paris, de l'agence éponyme, est jeune pour avoir eu autant de 'vies' et expériences, en montage d'espaces de coworking, en architecture navale, et aujourd'hui spécialisée Pro-Paille, ce qui est rare encore aujourd'hui donc profitez de son savoir-faire pour faire des bâtiments de toute nature en paille - locale, renouvelable chaque année, et tellement confortable ! C'est grâce à elle si j'ai "quitté" Architectes Associés à Niort, pour revenir à La Rochelle, apporter mon amour des restaurations de vieilles pierres et construction écologique à notre 'équipe'. On s'est créé notre petite cabane toute de bois vêtue au fond du bureau : ici ça réfléchit pertinent, ça rénove pertinent, ça foisonne éco-responsable ! Pour ma part, je suis un couteau suisse de la construction : mon activité de conseil en éco-construction vient compléter les domaines notre collectif : formation, suivi, rendez-vous conseil, maître d'oeuvre, pathologies du bâtiment ancien, inspection en chantier, permaculture et lien bâtiment / environnement, montage d'avant-projet, Assistance à la maîtrise d'ouvrage, restauration de bâti avec techniques respectueuses ; étude des possibilités en économie d'énergie ou en production : j'apporte une vision d'ensemble du bâtiment, le formalisme en moins des relations habituelles architecte-client. Nous sommes donc un lieu-ressource qui, de nature, combine tous les avantages du groupe et aussi des expertises individuelles ! Aussi, notre volonté est d'offrir des services aussi petits ou grands que le projet nécessite, des interventions ponctuelles chez le particulier, aux projets d'agrandissement et développement d'entreprises locales, notamment de bouche et d’agriculture / maritime, aux marchés publics. Les satellites : brillants dans le ciel nocturne, ils éclairent les projets hors du commun : Pour les très gros projets, rien n'est trop beau pour vous, je travaille conjointement avec mes ex-préférés : l'Agence AA ! Pour la restauration très pointue de bâtiments anciens, rien n'est impossible, je collabore avec des historiens et archéologues : Atemporelle ! PS : pas d’enthousiasme feint ici, on est 0% commerciaux, mais je n'y peux rien, je suis Québécoise, j'aime la vie, particulièrement la vie à La Rochelle, occupée à restaurer et construire ! Faut vous y faire ! Emily B. Peterson « La Canadienne » Trait d'union - collectif d'architectes et paysagistes Emily Blier Peterson Conseil en éco-conception du bâtiment 23 rue de la Gare, Aytré 17440 06 72 24 83 81 - lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com www.emilypeterson-ecoconception.fr https://architecturepaysage.wixsite.com/architecte-paysage17

20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

I have moved to La Rochelle in 2008, as an architecture student from Montreal, Canada. Ans loved it since. Loved it before, even, when I was in Lyon in 2006-2007. "Belle et Rebelle" the saying goes. The buildings are beautiful, the climate is warm and rarely hot (climate change may be coming but the ocean is a great buffer, last "canicule" we were spared after 2 days of uncomfortable weather - with the option - that I took - to spend that time in the water ;) As an architect, La Rochelle is a dream. My job experience here was great, I think my double diploma Canada/France helped, so did the kinship French people have for their Québécois cousins. I have heard that for English people intergration is more difficult. But there is an anglophone community here, in town or on the coast, on the Ile de Ré... People buying, renovating and making themselves beautiful homes here. Just never met any of 'my kind' ;) Not entirely fair : I have just met an English carpenter, he has been living here for 7 years, he is preparing his retirement, and working odd jobs. He installed a mirror at my new office, I lent him my electric screwdriver. Nothing more nothing less, just I thought it was cheerful to meet an anglophone after so long here. I have heard OF English-speakers : a teacher here, a student there, a wife-of-a-coworker both teacher ans student... but I guess I navigate the french-speaking circles more. I have, though, restored (well, begun to... theses things take decades !) a castle for an English-Parisian - but he was distant, even as clients go. The age gap might be important in the fact that I have not made a single english-speaking friend : retired or just about, English speakers come for a different life here : I am thirty-odd-years old, my crown is either picking up kids at school or -too few- romantic nights out. Don't get me wrong, I am happy to just blend in with the French, not having a 'community', blending in and being a 'spy' just "living the life" without people knowing that inside, I am excited just to take in the sights, live an european quality of life, feeling almost on vacation, exploring, all the time ! But I do wonder why I made lots of French friends much more easily than what my husband (who is from Dordogne) describes from his home town. The English don't need or cannot blend and that is quite visible. There, there are STREETS owned only by English, lovely flowers and trinkets, collections of frogs or ornate cups, tables and chairs arranged on the sidewalks, and French streets, less ornate but owners just as neat and proud : it seems there is no mixing, no mingling, even shops have their "clientèle" : tea and perfume shops, etc. His parents, still lining south of Bergerac, have one friendly English acquaintance. and their former gardener works for an English couple now. They say it like he goes on to a foreign embassy every week to work. It troubles me, coming from a cosmopolitan city like Montreal. I have often joked with my husband that with a name like mine (Emily Peterson) in his native Dordogne, I would not be able to live on the same street as him ;) If we ever go back to live permanently there, I think I might have a hard time working. Or a great time working for the English-speaking community. who knows. Everyone likes canadians, eh ? Last thought : the French always tell me I am so lucky to speak English... of course it is true but in 13 years in France I have only once spoken English at work : I don't work with tourists or in commerce or international businesses. It stays my book-reading, film-watching tongue for months at a time, that I am just happy-as-a-kid to use with the odd La Rochelle or Ré tourist I meet. After writing this I am thinking perhaps I haven't reached out myself, so I'll keep an eye out for any club or meeting or conversation meetings here or even in Bergerac, it's worth a try. So if you do have a building project, make my day and explain it to me in English ;)

20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

J'aime encore mieux le bilan carbone de la brique de terre crue, bien sûr ! Mais comme j'aime le patrimoine, l'authenticité, le respect de l'existant, la terre cuite est incontournable aussi ! Alors je rénove actuellement pour des clients une école de brique et de pierre : et en faisant des recherches historiques sur l'époque de construction, je tombe sur un document vidéo de l'INA des années 1970 sur l'architecture (pas du tout la bonne époque, merci les méandres d'internet !) Révélation : Ce monsieur est un maçon très poétique (archives INA) et comme lui, j'aime la brique car c'est une architecture "faite par la somme de gestes, et de l'amour de pose", et "elle est peut-être le matériau qui est le plus près, dans l'industrie du bâtiment, de la terre..." "La brique part de la terre, au mur" Il a bien cité le bois comme étant directement "de l'arbre à la chose construite". Merci monsieur et bravo pour votre poésie ! Emily B. Peterson « La Canadienne » Trait d'union - collectif d'architectes et paysagistes Emily Blier Peterson Conseil en éco-conception du bâtiment 23 rue de la Gare, Aytré 17440 06 72 24 83 81 - lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com www.emilypeterson-ecoconception.fr https://architecturepaysage.wixsite.com/architecte-paysage17

20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

ou une maison de ville, ou des bureaux, ou tout autre bâtiment ! oui, oui ! Il y a un site, il y a des occupants, et il y a un bâtiment en réponse (il faut espérer adéquate) aux 2 premiers. En ce moment, j'ai, par exemple, trois projets diamétralement opposés mais tous avec un client unique (pas un comité d'entreprise ou collectif de copro etc - ce qui simplifiera la comparaison) 1 recherche de château à restaurer pour hébergement / événementiel / formation 1 surélévation de maison en cœur de bourg ancien 1 lotissement (groupement de maison ça le fait mieux?) 100% autonome (non branché au réseau) en cœur de (petite) ville Alors, comment approcher un projet ? 1/ Les occupants : outre des besoins physiologiques, confort / sécurité / santé, l'aspect humain apporte surtout des envies, des buts, des réflexions sur le mode de vie ou de travail : Détermination du but, des enjeux stratégiques : le pourquoi, dans le sens 'ce que l'on veut obtenir comme résultat (confort, accessibilité, fluidité des espaces, ambiance ou performance-cible...) et la raison derrière tout cela. Dans l'aspect humain vient aussi le niveau d'implication des décideurs, occupants, équipe de conception ! 2/ Détermination du site : exposition, vent, pentes, type de sol, accès, hydrologie, etc (ceux qui aiment la permaculture / le Guide du permaculteur de Bill Mollisson comprendront que c'est tout à fait pareil) 2 bis/ si construction existante : elle est aussi considérée comme un site : exposition, structure, état, influence sur le micro climat et confort, etc. 3/ Croiser 1 et 2 : ce qui peut être changé, ce qui ne peut pas l'être, ce qui peut difficilement l'être /// croisé avec //// ce qui est positif pour les occupants, très positif, neutre, négatif, très négatif . Négatif peut être une nuisance sonore, un élément qui perturbe la circulation, qui demande un effort financier (exemple : surconsommation d'énergie, etc), un désagrément, un risque de santé, etc ( que ce soit dans l' état existant / pendant travaux / ou en état 'projeté' ) Déterminer les priorités de modification issues de ce croisement : ce qui est facile de changer et apportera un maximum de bénéfice sera bien sûr facile à voir, une fois les choses mises à plat : mais encore faut-il savoir ce qui est une modification facile ;) Donc le niveau de difficulté du projet est à évaluer selon si on s'attaquera aux gros sujets ou pas ! Avec une analyse simple mais un peu fine on peut évaluer le 'retour sur investissement' (financier, certes mais l'échelle de valeur humaine est aussi à quantifier) de chaque 'geste'. Quand on veut on peut ! Et donc on pourrait tout faire mais la pertinence du conseil, là, sera de doser ce qui est essentiel et ce qui est marginal (ou à faire dans un 2nd temps !) Par exemple : Pour le château : dans ce cas, l'état du lieu a peu d'importance, la durée du 'chantier' presque pas d'importance, même la taille importe peu s'il y a des possibilités de l'agrandir : Seul comptera l'emplacement : arrivée en train depuis Paris de porte-à-porte sans voiture. Le bilan financier achat/travaux/frais de fonctionnement est aussi important pour les investisseurs (investissement familial mais bien géré ! ). Les espaces de travail ou de vie sont cadrés, dans les dimensions et leur organisation fonctionnelle souhaitée (ce que l'on appelle un programme, en AMO). On sait ce que le client veut bien faire, sa motivation (très haute), le besoin exact d'accompagnement professionnel (très poussé) Alors chaque annonce et chaque visite doit être analysée comme une nouvelle faisabilité de restauration et /ou extension ! Quand on parle de travail itératif ;) là on y est. Pour la surélévation de maison ancienne, jolie charentaise : le client n'étant pas attaché à la maison, le bilan financier de l'agrandissement, la valeur de revente ensuite, sont les critères prépondérants : bien sûr, des espaces bien 'fichus' seraient intéressants, mais l'envie n'y est pas : un projet plus simple d'extension ou de chasse immobilière de maison plus grande sera à préférer. Car le bâtiment, historique, ne peut être surélévé sans adapter sa structure, les murs de pierres calcaires ont besoin d'une isolation perspirante, efficace, sinon on risque de créer des dégradations (santé des occupants, valeur vénale, etc). Certes il est décevant quand on adore la vieille pierre de ne pas donner une 2e vie à une belle maison en pierre qui a déjà subi des rénovations la dénaturant, pour remettre les choses en ordre, mais face aux priorités des occupants, il vaut mieux un vrai conseil que de 'forcer' des travaux qui seront trop prenants pour l'investissement souhaité des clients. Dans le cadre du lotissement, les occupants ne sont pas connus, le bue est de faire un cadre de vie exemplaire, et que "l'offre créera la demande" et de trouver des acheteurs ou locataires partants pour l'aventure, mais une fois des bâtiments-pilotes visitables, avec preuve tangible que le concept fonctionne. Ainsi le site prime (orientation, accès), la forme urbaine de micro-quartier, le vivre-ensemble pour donner de l'intimité à chacun sans se bloquer le soleil et le ciel, etc... et la performance bien sûr, pour un logement sobre, un équilibre entre les maisons pour partager l'énergie produite. Donc un peu à rebours des habitats partagés co-conçus, qui sont souvent moteurs de tels groupements d'habitat 'exemplaires', basé sur la concertation et le temps long, c'est le concept du porteur de projet unique qui sera poussé jusqu'au bout, tout en faisant des espaces agréables pour donner envie et mobiliser les gens autour de ce lotissement novateur. Et donc là le travail de conception prend son sens : en se mettant à la place d'occupants on peut créer une variété de lieux de vie. Les occupants devront de toute façon être engagés, c'est un logement coup-de-coeur ou changement-de-vie, c'est certain ! Alors voilà, sans vouloir rallonger trop ce texte, je vous ai illustré trois projets, pour lesquels l'analyse en 3 points doit être faite, avec croisement, pour être en adéquation avec le but final du /des bâtiments : il faut opérer des choix et pour cela pourvoir les 'mesurer' pour choisir. Et jamais je n'ai eu 2 fois les mêmes arbitrages devant moi : parfois similaires, mais l'aspect humain, le site différent crée chaque fois une réponse unique. D'ailleurs, si les occupants étaient prêt à sacrifier leurs objectifs et leur confort, ils ne feraient pas appel à moi, ou tout autre concepteur faisant du sur-mesure, mais iraient vers du 'produit standard'. Mais même si vous faites vous-même, ou en direct avec une entreprise du bâtiment, cela vaudra la peine de prendre un moment de réflexion pour ne pas faire par à-coup, et sans vérifier que cela améliorera vraiment globalement votre cadre de vie et de travail. Emily B. Peterson « La Canadienne » Trait d'union - collectif d'architectes et paysagistes Emily Blier Peterson Conseil en éco-conception du bâtiment 23 rue de la Gare, Aytré 17440 06 72 24 83 81 - lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com www.emilypeterson-ecoconception.fr https://architecturepaysage.wixsite.com/architecte-paysage17

20200114_115954_edited.jpg

Bâti ancien

Les particuliers et les PME peuvent se sentir perdus dans le choix des travaux à effectuer... et sur le choix des entreprises encore plus ! Les grandes entreprises et les administrations ont en général des gestionnaires de patrimoine immobilier, chefs d'équipe de travaux, ou planificateurs d'investissements et se font accompagner par des assistants à la maîtrise d'ouvrage; leurs projets sont conçus par une équipe d'architecte(s) + bureau d'étude spécifique, et font exécuter les travaux par des grandes entreprises qui ont leurs propres bureaux d'études d'exécution. (ou une combinaison de tout ceci !) Personnellement, j'ai fait partie de ce 2e cas, travaillant pour des architectes, gérant l'équipe de conception pour des "gros" projets : tout est en effet plus confortable, on a des études bien approfondies, on sait où l'on va une fois les choix validés par la maîtrise d'ouvrage (le client) ! Même bien accompagnée, celle-ci doit trancher et décider de valider ou pas des propositions. Et parfois tout est orienté en fonction de la "commande" de base : mieux informé, le client aurait peut-être demandé un projet plus vertueux, ou mis l'accent sur un objectif plus ambitieux ! Donc même sur ces gros projets, on peut parfois avoir le sentiment de ne pas avoir fait assez : un projet simplement "bon" mais pas "extraordinaire" en tant que concepteur ! Et que cela passe par l'information et la motivation du client et de tous les maillons de la chaîne, l'architecte ne peut pas décider seul d'un projet pertinent, voir novateur. Mais revenons au particulier et à la PME : comment peuvent-ils recréer autour d'eux cet accompagnement de professionnels qu'ont les grosses structures ? A qui se fier ? C'est un service que je propose comme conseiller indépendant, notamment pour accompagner des auto-constructeurs, ou pour un bilan après achat ou avant travaux... Mais cela peut être fait par le choix d'un.e architecte expérimenté.e sur ces sujets et avant même de parler projet, de faire une mission de programmation et de faisabilité avec lui ou elle. Si le (je passe au masculin générique) maître d'oeuvre n'a pas cette expérience, et/ou si que le client le souhaite, il ajoutera à son équipe un conseiller : je fais ce genre de mission également, et même avec des architectes expérimentés sur les sujets, cette mission permet de pousser les recherches de solutions adéquates, de re-centrer l'arbitrage coût/performance, donner l'élan pour tester une technique, etc. Une belle synergie peut s'établir. L'autre solution, si on connait directement des professionnels expérimentés, une entreprise spécialisée dans les bâtiments passifs, par exemple, est de lui demander de conseiller une équipe de conception : mais si vous connaissiez déjà tout un réseau (local et disponible !) d'entreprises et concepteurs éco-responsables, vous ne seriez pas ici à rechercher des solutions, non ? ;) Ah et une dernière solution est l'auto-formation, pour faire votre propre projet, anticiper tous les corps de métier, la conséquence de l'un sur l'autre et la valeur ajoutée ou le coût relatif de chaque option. Pas impossible : par exemple, j'administre le groupe facebook 'Rénovation pertinente' ( https://www.facebook.com/groups/1091206477584199/ ) et des gens s'y entraident, se partagent des informations, et sont ensuite des auto-constructeurs compétents. Donc c'est une possibilité, mais franchement quel gain de temps : et d'argent, et de doutes, et de stress (j'en rajoute ?) d'avoir des conseils pro ! L'anecdote que je souhaite vous raconter illustrera la masse d'information et de priorisation qu'il faut avoir intégré : Quand, en famille, ou entre amis, on me parle d'un radiateur à changer ou pas et que je prends 20 minutes à réfléchir sur les murs, l'état de la chaudière, si ils envisagent de changer le papier peint ou d'isoler la toiture, comment est leur VMC et quel niveau de confort ils souhaitent atteindre, et si ce radiateur peut être réutilisé et interverti avec celui du salon ? : la réaction est "ah mais la solution ne te vient pas toute seule" ? "Si si, elle vient toute seule quand je sais tout ça". Et encore si c'est la famille ou des amis, je sais : le lien de leur maison, l'orientation, la composition et la façon de vivre de leur foyer, leurs habitudes, le type de construction, à peu près leurs moyens financiers, etc ! Alors combien de temps avez-vous à consacrer à tout savoir sur tous ces aspects-là du bâti (et plus) et à la fin, serez-vous sûr de vos arbitrages ? Je vous conseille de vous faire accompagner ! et je le dis tout en vous encourageant à devenir acteur et "chercheur" de vos propres solutions ! Ce n'est pas le cas de tout les accompagnateurs, et certains, de par leurs obligations professionnelles (les architectes par exemple) ne peuvent pas : mais pour ma part cela ne me dérange pas de faire des " tout petits" accompagnements de personnes déjà bien à l'aise avec les sujets, en plus des accompagnements "clé en main" pour des gens qui veulent consacrer temps et ressources sur autre chose ! QUID de faire appel directement à des artisans ? Les entreprises de construction qui travaillent avec particuliers et PME ont rarement des bureaux d'études interne à l'entreprise : ils font donc déjà appel à des spécialistes extérieurs. De plus les missions conseil ne sont pas de leur métier : certains pourront prendre le temps d'ajuster le projet et analyser et coordonner l'ensemble des corps de métier et de savoirs; la prestation sera, il est bien normal, refacturé en temps passé. Et la plupart des artisans vont vous demander de faire étudier votre projet en amont, pour gagner en temps et tout simplement parce que ce n'est pas leur rôle, et là aussi c'est normal, et ne seraient pas couverts par leur assurances sur les conseils ou modifications faites ! Des ressources : Liste rapide, pour vous aider, mais je ne suis pas une spécialiste du référencement web et des ressources pour le particulier, et il faut avouer que les acteurs éco-responsables sont en plein boom démographique, les initiatives se multiplient ! Les points-conseils info énergie : service public, donc 'gratuit' car payé par nos impôts : aide à défricher le terrain : intéressant à toutes étapes du projet, mais ne doivent pas prendre de parti-pris sur une entreprise ou une autre ou un arbitrage technique ou un autre. Pas de rendez-vous à domicile (c'est la politique générale). L'annuaire FAIRE (de l'ademe) recense les artisans RGE : je dirais attention : RGE n'est pas encore une formation et un suivi assez strict pour vous garantir des fraudes ( https://www.build-green.fr/generaliste-energeticien-confort-et-salubrite-le-chainon-manquant-du-batiment/ ) ( https://www.quechoisir.org/actualite-renovation-energetique-un-rapport-officiel-accablant-pour-les-entreprises-labellisees-rge-n52576/ ) ( https://www.actu-environnement.com/ae/news/renovation-energetique-anti-fraudes-34391.php4#xtor=ES-6 ) L'annuaire Build-green.fr : https://www.build-green.fr/annuaire-geolocalise L'annuaire du Transiscope : https://transiscope.org/ Le réseau français de la construction paille : https://rfcp.fr/?doing_wp_cron=1573649106.6708159446716308593750

Projets

lOGEMENTS COLLECTIFS SOCIAUX

Logements collectifs,

Aytré

etudes 2012-13

Des heures de dessin pour ces balcons &  abords, logements traversants et lumineux !

 

 

pour : cointet philippe 

Entreprise Build-Green : média & annuaire
Pour un habitat écologique et pertinent
adhérente à l'association Batir Sain

CONTACT

formulaire de contact, mail ou sur facebook : 

 +33 (0)9 80 34 55 99

06 72 24 83 81

lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com

  • Facebook Emily Blier Peterson

rdvs sur

Ma PAge & le groupe Rénovation Pertinente !

© 2020 by Emily Blier Peterson

created with Wix.com