Rechercher

Le luxe du naturel

Mis à jour : juil. 31

Certes, dans la culture française (et donc chic international ;) ) le luxe a toujours été dans la qualité, la matière travaillée main, le talent du geste.


Les bons produits, mis en valeur. Le raffinement dans le détail parfait.


En cuisine comme en design, en architecture, d'ailleurs.


Mais voilà parfois le geste s'emporte en envolées créatives, et le luxe peut vite aller dans l'accumulation de détails et fioritures, et vers des matières de plus en plus rare et de moins en moins accessibles (au portefeuille !?)


Donc je suis ravie du dernier numéro de #ADmagazine qui consacre plusieurs pages et au moins 2 articles à des architectures et des objets design en matière naturelles, voire up-cyclées (détournées !)






AD est tout de même très ciblée luxe, donc voir les enduits terre, l'adobe, les murs bruts, les enduits chaux, la cordede chanvre, la paille, le bois brut naturel, signifie une orientation des goûts vers le toucher, les odeurs, et les couleurs naturelles.


Le luxe d'aujourd'hui décrit dans ces pages étant dans les formes, l'usage, la finition soignée, la qualité des espaces plus que dans la matière ! Me voilà ravie et parfaitement dans mon univers !


Le magasine cite des tons et marques de peinture à la caséine, ou enduits à la chaux mince, ce qui est génial, mais certaines autres peintures qui n'ont que l'aspect de naturel.

Une idée simple dans mes aménagements, est de respecter les matériaux et leur aspects, les sublimer pour leurs propres propriétés, à l'opposé du faux effet !


Voici quelques exemples de ce design en matières naturelles dans mes propres réalisations :


J'ai déjà partagé avec vous mon goût immodéré pour la peinture à l'argile, ses tons riches, son application, les effets de texture et de jeu de lumière simples mais si riches pour les sens !



Ici en ton 'argile de potier' grès de Bourgogne, subtil rappel des racines du propriétaire, dans le seau et sur les murs






Et ton vert clair, sauge, ou plutôt vert 'argile de Montmorillon' naturellement verte, la composition avec du Blanc de Meudon éclaircit et rend la peinture encore plus couvrante. L'argile verte est utilisée pour la santé, et la beauté, ainsi son usage dans le dégagement d'accès à la salle de bain est une petite introduction au soin.





Et ici, vert franc, de la forêt, là un clin d'oeil aux grands espaces d'origine de la propriétaire, et son gout pour les arbres, qui a dit préférer regarder le mur, que la télé !


Les teintes foncées comme celle-ci sont obtenues à partir d'ajout d'oxyde de métaux, obtenus comme historiquement par des bains dans des acides ou des bases.


Naturel mais pas non-toxique, s'il faut être parfaitement honnête !



Vous voyez que l'argile en peinture et en enduit peut être un vrai écrin apportant son effet ultra-mat, de la texture selon les coups de brosse ou éponge, peut être ciré ou additionné de pigments ou terres d'ocre...


Et l'argile apporte une absorption et restitution d'humidité tout à fait remarquable pour éviter les pics d'humidité relative et donc la buée des miroirs ou sur les fenêtres pas optimales (souvent le cas en rénovation !)


Ici une vidéo montrant cette régulation d'humidité ambiante qui saute aux yeux :


TEST REGULATION VAPEUR D'EAU ET HUMIDITE ENDUIT D'ARGILE NATUREL




Le bois naturel, la récupération et le détournement (up-cycling de matériaux destinés à la benne) aussi ajoutent une authenticité au bâtiment.

Encore plus lorsque l'on peut récupérer les 'débris' de chantier sur-place : vieilles poutres dont on doute de la résistance, remises dans le circuit en usage de mobilier fixe et décoration :





un petit doute sur cette toiture ? Certes. Mais une belle quantité de bois que nous re-convertissons ! Vive le réemploi de matériaux de construction !






Ici sculpture sur bois, profitant de zones probablement affaiblies par les insectes xylophages, pour tailler et donner de la poésie à cet ancien tronc, devenu poteau, 'redevenu' tronc !





Merci, Structubat, pour la photo


Ici du bois des palettes de matériaux de construction livrés sur le chantier, réemployé en mur spectaculaire !

(possible également avec un platelage de toiture, vieux plancher... )





Et je manque de temps, donc je ré-écrirai plus tard pour parler de la pierre naturelle, son réemploi depuis le début des temps, les sculptures possibles pour créer du mobilier, des bancs etc !


De plus, les joints de terre, le torchis ou le pisé, la terre du terrain peuvent vite être ré-employé, moyennant simplement un peu d'eau, parfois un peu de liant (chaux, argile supplémentaire)!


Et que dire des fibres naturelles ! plein de sujets passionnants dans un bâti écolo de A à Z et dans ses matériaux et sa construction comme pendant son cycle de vie entier !


Bon finalement je n'ai pas pu m'empêcher d'en parler !



Emily B. Peterson

« La Canadienne »

Trait d'union - collectif d'architectes et paysagistes

Emily Blier Peterson Conseil en éco-conception du bâtiment

23 rue de la Gare, Aytré 17440

06 72 24 83 81 - lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com

www.emilypeterson-ecoconception.fr

https://architecturepaysage.wixsite.com/architecte-paysage17

CONTACT

formulaire de contact, mail ou sur facebook : 

 +33 (0)9 80 34 55 99

06 72 24 83 81

lacanadienne@eco-construction-la-rochelle.com

  • Facebook Emily Blier Peterson

rdvs sur

Ma PAge & le groupe Rénovation Pertinente !

© 2020 by Emily Blier Peterson

created with Wix.com